Archives de catégorie : Non classé

Chefs d’œuvre de l’art vernaculaire de l’Inde

Avec d’autres partenaires spécialistes de l’Inde (les galeries Polysémie et Anders Hus), nous vous invitons à nous rencontrer à l’Espace Cinko à Paris,

du 23 au 27 avril prochain

afin d’y découvrir une sélection aussi complète qu’éclectique de chefs d’œuvre de l’art vernaculaire de l’Inde. Cette exposition pose un regard pertinent sur l’évolution de l’art rituel vers l’art contemporain de l’Inde.

L’Inde est une mosaïque de cultures locales. Certaines d’entre elles sont tribales et généralement animistes. Elles rassemblent les populations aborigènes de l’Inde désignées en hindi sous le nom « adivasis ». D’autres appartiennent à des traditions géographiques communes, partagées par des communautés d’origines diverses.

Leurs traditions consistent à effectuer des peintures sur les sols ou sur les murs des maisons. Ces œuvres sont souvent des moyens destinés à conjurer des mauvais sorts ou à rendre hommage aux esprits et aux divinités. Elles accompagnent les grands moments de la vie (les mariages, les moissons, etc.) et leur confèrent sacralité.

Peinture sohrai (à l’occasion des moissons) par Anita Devi, Jorakath village, Jarkhand, février 2024

Depuis quelques années, certains artistes provenant de ces identités culturelles donnent libre cours à leur singularité et à leur imaginaire pour  proposer des peintures sur papier ou sur  toile. Tous ces savoirs graphiques, qu’ils soient animistes ou empreints de mythes hindous, composent la peinture vernaculaire de l’Inde moderne.

Les boucles de création

Rédigez vous-même un court texte illustrant cette peinture
et gagnez une œuvre de l’artiste.

Cette peinture de Bhuri Bai (tribu Bhil) surprend et interroge. Que nous raconte-t-elle ? Bien sûr… Bhuri Bai le sait puisqu’elle évoque une histoire que lui racontait sa maman quand elle était petite.

Mais ne dit-on pas qu’une peinture raconte ce que l’œil du spectateur découvre, et ne dit-on pas aussi que l’imaginaire de chacun y construit sa propre histoire. C’est ce que nous vous proposons de faire. L’idée n’est pas de retrouver le récit qui a conduit Bhuri Bai à réaliser cette œuvre mais bien de vous proposer de rédiger :

un récit original totalement libre

Ce texte doit être rédigé en langue française exclusivement et devra porter en exergue vos nom et prénom ainsi que votre adresse email. Il ne devra pas excéder 500 mots.
Chaque texte devra nous parvenir avant le 15 mai 2024, par courriel uniquement, à l’adresse 

duppata.jeu.ecriture@gmail.com

sous  forme de fichier joint et sous format Word. Un accusé de réception sera immédiatement envoyé à l’auteur. Le jury désigné par DUPPATA sera seul juge des textes reçus. Sous un délai d’1 mois, le jury désignera le texte dont la qualité lui paraîtra émerger. Ce texte sera alors mis en ligne en accompagnement du récit originel de l’artiste Bhuri Bai, sur le site Internet

www.duppata.com

Le texte retenu par le jury sera transmis à Bhuri Bai. Il sera pour elle une nouvelle source d’inspiration. Nous lui proposerons alors de réaliser une nouvelle peinture sur papier de format 40 x 60 cm, à partir du récit du lauréat.

Cette œuvre unique sera directement adressée au lauréat, à titre de cadeau,
en remerciement pour sa contribution à
l’art vernaculaire indien.

Nouvelle année, nouvel élan

Suite à des dysfonctionnements techniques, notre site d’origine n’est plus accessible et nous procédons à sa restauration. Mais notre activité continue !

2024 a chassé 2023

Nous comptons sur vous pour écrire, peindre, écouter l'histoire 2024, en Inde et en France

« Réconfort », oeuvre de Man Singh, artiste Gond, acrylique sur papier, 56 cm x 38 cm