Peintures Oraon

.....Article en cours.....

 

Les Oraons sont aujourd’hui présents au Mayanmar, au Népal ou au Bhoutan, mais on les trouve principalement dans les Etats à l’Est de l’Inde. La population exacte est difficile à définir, probablement environ 4 millions de personnes. Sur le seul Etat du Chhattisgarh créé en 2000 par division de l’Etat du Madhya Pradesh, le dernier recensement fixe le nombre à 850 000 individus, soit 3% de la population totale de l’Etat. Cette région est composée de forêts pour près de 50% du territoire.

oraon 01 Paysages autour d'Ambikapur

On trouve principalement les Oraons dans les villages autour d’Ambikapur et de Jashpur. Ce sont des chasseurs-cueilleurs progressivement devenus agriculteurs. Ils se désignent comme ‘‘Kurukh’’ ; ce terme étant aussi le nom de leur langue d’origine dravidienne, celle qu’ils parlent en famille. Mais ils peuvent aussi communiquer avec les autres tribus en langue ‘‘sadri’’… alors que la langue officielle, c’est-à-dire celle utilisée à l’école, est l’hindi ! 

Leur appartenance culturelle et religieuse peut être répartie en 3 groupes : ceux qui restent fidèles aux croyances d’origines rassemblées sous le terme ‘‘Sarna’’, les Hindous et les Chrétiens de conversion plus récente.

Le ‘‘sarnaîsme’’ reste malgré tout le tronc commun des 3 communautés. Il porte un véritable culte aux arbres. Deux essences sont particulièrement sacrées.

oraon 02
L’arbre ‘‘karma’’ (Nauclea Parvifolia) est vénéré car il apporte abri, protection et ombre, mais il symbolise surtout l’origine des 
Oraons. Cette croyance fait l’objet d’un rituel. Avec un fil, on fait 7 fois le tour de l’arbre en hommage aux 7 frères qui ont donné naissance à la tribu ; un garçon célibataire grimpe sur l’arbre, coupe 3 branches, les donne à 3 jeunes filles qui les plantent au pied d’un mat surmonté d’un drapeau. 

La danse ‘‘Karma’’ peut commencer ; la bière de riz, la liqueur de ‘‘mahua’’ et l’alcool de palme coulent à flot…

 

 

 

 

 

 

 

                                               L'arbre "Karma"

L’arbre ‘‘sal’’ (shorea robusta) est vénéré pour la qualité de ses graines dont on extrait l’huile, pour sa résine utilisée comme encens ou pour son bois de charpente.