De quoi s'agit-il ?

A contrario des arts tribaux de l’Inde qui témoignent de créations issues de populations aborigènes souvent peu influencées par les grands courants de civilisations hindoues, chrétiennes ou musulmanes, les arts populaires indiens sont plus connus de l’Occident. Cependant, les effets de mode en donnent souvent une image aussi stéréotypée qu’éloignée des traditions locales. L’association DUPPATA souhaite mettre en avant un artisanat fortement empreint de traditions qui puisent dans un environnement restreint mais riche en savoir faire.

Qu’il s’agisse des peintures réalisées par les femmes de Mithila, des ouvrages réalisés sur des feuilles de palmier en Orissa, des marionnettes en peau de chèvre à l’origine du théâtre d’ombre de l’Andra Pradesh, ou de la multitude des objets qui marquent chacune des régions de l’Inde, l’association DUPPATA souhaite faire connaître et re-connaître des traditions qui, au-delà de leur savoir faire technique, révèlent des singularités culturelles qui peuvent disparaître.

       

   Ardanarishwara, la dualité des genres                    Les talapattachitra ou l'art de l'inscription sur feuille de palmier